Archives mensuelles : août 2014

Ultime séance avant la rentrée.

Nos deux assistantes de rêve sont de retour pour cette ultime séance. Pour résumer efficacité et bonnne humeur.

Au programme, la pose du liège sur les montants de l'ossature Est et Ouest de la pièce de couture. Nous enchaînons avec l'installation de deux panneaux de livingboard.

IMG_20140829_121201

IMG_20140829_121217            IMG_20140829_121230

A cette occasion, nous faisons un test de vissage avec deux types de vis différentes.

Vis Novipro                                                                 Vis Heco

IMG_20140829_124026                            IMG_20140829_121459

 

Aux glapissements de plaisir des testeuses, le choix est vite fait. La grande gagnante est la vis HECO. Accroche très facile dans le bois, empreinte très marquée permettant un vissage sans rippage. Elles deviendraient presque accros !

 

De mon côté, j'ai eu, n'ayons pas peur des mots, un instant de grâce….lassé de découper mes bandes de liège au cutter, j'ai tenté de découper en rondelle un rouleau de liège. La scie japonaise (idée de madame) s'est révélée très efficace. En quelques minutes, les rouleaux de liège étaient prêts.

IMG_20140829_114828                          IMG_20140829_114916

Petite pause, et nous montons huit panneaux de livingboard à l'étage. Et installation de liège pour la pose de trois cloisons.

IMG_20140829_121713          IMG_20140829_123858

Et voilà, c'est déjà l'heure de s'arrêter. Nous aurions tous continué avec plaisir mais dans quelques jours il va s'agir de changer de métier.

Première casse et la pieuvre débarque…

Nous commençons la journée avec nos deux assistantes de la matinée. Du liège pour l'une, préparation des gabarits pour la fixation du livingboard pour l'autre.

Première constatation: j'ai acheté une petite agrafeuse électrique, mais ce n'est pas les mêmes agrafes que notre agrafeuse manuelle. Ma moitié prend la route du WELDOM local.

Deuxième constatation :  je prépare notre scie sur table, et démarre le groupe électrogène……qui tousse un peu et immédiatemment le moteur de notre belle scie se met à fumer. R.I.P….pas besoin d'être un pro en méca, le moteur a rendue l'âme. Je me maudis, je le savais, on ne peut rien brancher tant que le régime moteur n'est pas stabilisé. Pleurs intérieurs…..Ma moitié rajoute une scie japonaise dans son panier.

Troisième constatation : la scie japonaise marche très bien, elle coupe aussi bien le bois que le frein vapeur du sol….

Conclusion : tout le monde me supplie de sortir, je fais faire un tour dehors.

 

Petit bol d'air et retour aux affaires: nos assistantes ont vissé une première cloison dans le placard du rdc. Joli travail. Une première cloison est ausi en préparation pour la salle de couture.

DSC04466

A cet instant, nous entendons un peu de bruit dans le sas, et voyons avec grand plaisir, BEEEP arriver !

Petite inspection des travaux que nous avons réalisé, explication sur les petits secrets du démontage des montants d'une ossature….et grande discussion sur le planning des prochains jours. Aujourd'hui ce sera installation des gaines de la VMC  au rdc et à l'étage. Cela ressemble un peu à une pieuvre !

DSC04460       DSC04464       DSC04468       DSC04469

 

En début d'après-midi, nous emmenons la scie au SAV du secteur. Retour en fin de journée à la maison, nous préparons la pose des cloisons de la salle de couture.

Une calle en bois, une masse et un peu de force, nous arrivons à déplacer tous les montants de l'ossature côté Ouest. Le secret, frapper très fort à la base des montants….

Photo poteaux enlevés/photo poteaux déplacés.

              DSC04461                DSC04462

Premiers pas avec le livingboard

Nous commençons la journée par l'entretien du groupe électrogène. Petite vidange toute simple.

Aujourd'hui, nous découvrons nos panneaux de bois. Après de nombreuses recherches, nous décidons de suivre le DTU de l'OSB kronoply. Entre-axe de 60 cm, vissage tous les 15 cm, sauf au milieu tous les 30cm. Vis de 40 mm pour du panneau de 13 mm.

 

Petit coup de gu..le : nous regrettons juste que le fabricant du livingboard ne soit pas capable de mettre à disposition tous les documents techniques nécessaires.

Fermacell est exemplaire à ce sujet.

 

Nous travaillons à trois aujourd'hui, une de nos petites mains d'hier est revenue nous aider et se lance dans la pose du liège sur les montants.

De notre côté, nous préparons 6 panneaux de livingboard. Les coupes sont faciles à réaliser.

 

DSC04443             DSC04444

En fin de journée, nous finissons de visser au premier étage le panneau de fermacell mis en place hier.

DSC04445

Fermacell + livraison de matériaux

Nous décidons ce matin de préparer un premier panneau de fermacell à l'étage. Découpe des raidisseurs de la cloison et de la plaque.

DSC04417 DSC04418

Nous revenons ensuite au cellier pour finir le mur sud avec le passage de porte. L'opération est plutôt délicate, les montants ne sont pas parfaitement rectilignes et nous faisons au mieux.

DSC04419 DSC04420  DSC04423

Nos petites mains de la journée étant arrivées entre temps, nous nous sommes répartis le travail :

un groupe a provisoirement sécurisé la trappe technique de l'étage,

DSC04435

un autre a posé du liège et monté la cloison en fermacell que nous avions préparé à l'étage

DSC04436

et un troisième groupe a préparé un montant supplémentaire sur le mur ouest du cellier.

DSC04441

En toute fin de journée, le camion de livraison est arrivé…..106 plaques de livingboard de 30 kg et environ 24 colis d'isolant.

IMG_20140826_173544    IMG_20140826_175128

Il a fallu tout décharger à la main (merci au chauffeur qui nous a aidé) et répartir entre le garage et le rdc. Le tout sous une pluie battante.

La journée se termine enfin.

 

Merci encore à ceux qui nous ont acccordé un peu de leur temps. La journée fut rude !

Pose du fermacell (5)

Nous nous sommes prévus une grosse journée de travail.

Nous commençons par enlever le surplus de joint fermacell. Autant sur une surface plane; cela ne pose aucun problème, autant dans un angle cela devient plus difficile. Les gants s'usant à force de frotter, cela finit par devenir assez sanglant…

IMG_20140824_115511

Nous découpons les panneaux qui serviront à la sdb, cela permet aussi de libérer de la place sur la zone de stockage des matériaux.

DSC04414

Et c'est déjà l'heure de la pose repas.

Nous reprenons en nous attaquant au passage de porte du cellier. Une zone qui sera constitué de plusieurs pièces, nous suivons les instructions du livret fermacell. Nous avançons très lentement, cela ne empêchera pas de devoir reprendre deux coupes pour ajuster au mieux une première pièce. Nous serons obligés de faire quelques modifications sur l'ossature de la cloison.

IMG_20140824_145504      DSC04409

Résultat final :

DSC04413      DSC04412

 

 

 

 

Pose du fermacell dans le cellier (4)

Nouvelle journée de travail.

DSC04382

Les débuts sont laborieux, nous n'avançons pas, et monsieur se loupe en soulevant une plaque….

DSC04386      DSC04387  

Nous nous posons 10 mn avant de nous relancer.

Une première idée de madame, un hommage à la règle de couvreur des Coadou !

Cela nous fera gagner du temps pour repérer où fixer le fermacell.

DSC04388    DSC04401

Premier panneau, petite bataille à coups de pied de biche. La victoire est en nous.

 

Le deuxième avec son décochement nécessitera quelques reprises de coupe.

Il offrira, même une belle résistance, offrant à monsieur une belle chute finale.

A cette occasion, en amortissant sa chute, entre autre sur la boîte fermacell de vis, nous avons découvert l'embout fourni avec et qui s'est avéré très utile…..

Les représailles furent sanglantes, le panneau finira entièrement crucifié (plutôt vissé) sur son ossature.

DSC04384     DSC04399

Le troisième panneau, avec son coin cassé, intimidé par le traitement subi par son collègue se laissera faire sans trop de résistance.

DSC04407   DSC04408

Un quatrième panneau pour le mur Ouest est même préparé et déposé dans le cellier. Nous pourrons le fixer une fois l'électricité et la plomberie réalisées.

Résultat final de notre travail :

DSC04406

A noter une excellente nouvelle : Léo Matériaux nous annonce une livraison pour le milieu de semaine.

 

Petit extra : admirez la dextérité de madame avec la colle fermacell.

DSC04404

Pose du fermacell dans le cellier (3)

Suivant les instructions du livret Fermacell, nous devons enlever le surplus de joint qui a sèché. Opération pas très rigolote mais que nous menons à bout en nous relayant.

DSC04360       DSC04374     DSC04375     DSC04376

Aujourd'hui, il va s'agir de rajouter quelques montants sur l'ossature du cellier.

Un montant pour la porte battante qui va remplacer la porte à galandage et deux poteaux pour supporter le poids du sac de sable à l'étage quand nous allons enlever le renfort (le nom ????) posé par BEEEP.

IMG_20140822_133501       DSC04362     DSC04363

Une fois ces opérations effectuées, une évidence apparaît…. Nous allons avoir de moins en moins de facilité pour manipuler les panneaux de fermacell, au fur et à mesure que nous allons avancer dans les travaux. Et oui les panneaux peuvent passer entre les ossatures mais pas à travers des panneaux.

DSC04366

Nous décidons de préparer tous les panneaux nécessaires et surtout  de les amener tous en même temps avant de commencer à les fixer.

Commence un long travail de découpe !

 

Cloisons cellier

Nous continuons à travailler sur les cloisons du cellier. Il y a un premier problème à résoudre : les montants de l'ossature ne sont pas parfaitement verticaux et rectilignes (c'est du bois !), nous décidons de rajouter un montant supplémentaire pour nous faciliter le travail.

DSC04335          DSC04354

Découpe du panneau:

IMG_20140821_121053

Maintenant, il faut appliquer le joint fermacell pour ensuite placer les deux panneaux chant contre chant.

La forme de l'embout de la cartouche de joint nous invite à faire quelques essais sur une chute…

DSC04344 DSC04345

La notice Fermacell sur la pose des panneaux à bords droits ne nous ayant pas convaincu (et à notre avis, il y a une erreur), nous décidonsd'une autre manière.

– nous appliquons le joint sur le chant du panneau déjà fixé.

– nous approchons sur des cales de 10 mmm le panneau à fixer.

– nous plaquons au plus près les chants des deux panneaux.

– ensuite utilisation du pied de biche pour soulever le panneau, premières vis au haut du panneau

– enlever le pied de biche et vissage en bas

Cela marche plutôt bien, par contre il ne faut pas lésiner sur le joint.

IMG_20140821_163704          IMG_20140821_163710

Photo bilan :

DSC04355

Pour le mur Est du cellier, la problématique est un peu la même, rajouter un montant, et poser un panneau (avec collage sur un chant dans un angle).

DSC04340  DSC04356

Première plaque de fermacell

Nous nous attaquons à la pose des cloisons fermacell.

Pas trop de problème, on découpe les montants qui raidissent les cloisons, on enchaîne avec la coupe aux bonnes dimensions des plaques de fermacell.

IMG_20140820_160418 DSC04332

 

Deux cales de 10 mm sur les lambourdes pour la dilation, on amène les plaques et on visse tous les 25 cm. Plutôt rapide.

IMG_20140820_172035 IMG_20140820_173230

 

J'entends une petite voix qui pose une question perspicace…pourquoi on voit qu'une plaque sur la photo ?

Parce que cela ne s'est pas passé aussi facilement…..le fermacell s'est lourd, il y a des tracés à faire, cela prend du temps.

La pose du fermacell par vissage est très bien pour les débutants que nous sommes, l'agrafage est beaucoup plus rapide.

Et pour finir, les cales de dilatation si vous ne les enlevez pas après avoir posé quelques vis, en fin de pose ça devient très pénible.

Demain, nous ferons mieux !! riche de cette demi-journée de tâtonnement.

Premiers pas hésitants

Nous commençons très bien la journée. La livraison de matériaux de demain est annulée et reportée à une dâte ultérieure (mais laquelle ???).

Nous faisons abstraction de cette petite contrariété pour nous reconcentrer sur la première étape des travaux : pose des bandes résilientes en liège.

J'oublie de préciser que nous avons acheté des rouleaux qu'il va s'agir de transformer en bandes…

IMG_20140819_162924

Au départ, nous voulions les agrafer, mais hier tout était fermé, et provisoirement nous décidons de les coller sur les montants des ossatures.

Le travail commence péniblement, la colle préconisée n'adhère pas sur les montants lisses et le liège se décolle au bout de quelques minutes. 

IMG_20140819_164348

Voyant le temps avancer, nous décidons de revenir à la solution initiale et faisons un passage éclair au WELDOM local pour récupérer une petite agrafeuse.

IMG_20140819_173737

3 heures plus tard, avec un avant bras bien fatigué nous terminons le cellier.

DSC04327

Pour résumé: vu tout ce qu'il va s'agir d'agrafer, nous allons dès lundi nous équiper plus lourdement.